Lucas Cranach l'Ancien

Portrait d’une dame, vers 1540
Musée d’art contemporain de Montréal
19.10.2016 – 15.01.2017

L’œuvre de Lucas Cranach l’Ancien est pour l’essentiel constituée de portraits. C’est même surtout grâce à son travail que l’on a des représentations des réformateurs allemands comme Martin Luther et sa femme, ainsi que de leurs partisans princiers.

Le Portrait d’une dame semble toutefois cacher quelque chose, car on a peint par-dessus. Les main et bras droits du personnage ont, dit-on, été ajoutés dans les années 1930 en vue de dissimuler une grande assiette dans laquelle se trouvait la tête d’Holopherne ou de Jean le Baptiste. Le tableau n’est donc pas qu’un simple portrait : on suppose qu’il s’agit d’une représentation de Judith ou de Salomé. Le modèle ayant servi à la création du personnage serait vraisemblablement Sidonie de Saxe, qui apparaît dans de nombreuses œuvres de Cranach. La légende dit que parce que les négociants d’art du 20e siècle étaient incapables de vendre un tableau où était représentée une tête d’homme tranchée sur une assiette, un restaurateur aurait recouvert celle-ci de fleurs. Les fleurs auraient plus tard été effacées à l’aide d’acétone. La peinture a été envoyée dans les années 1970 à l’Institut canadien de conservation, où des radiographies ont montré qu’on n’avait seulement peint par-dessus le bras droit. Le mystère entourant la tête tranchée demeure donc, celle-ci n’ayant jamais été vue.
—PP

Biographie