Luc Tuymans

Dog, 2016
Doha I, 2016
Doha II, 2016
Doha III, 2016
Musée d’art contemporain de Montréal
19.10.2016—15.01.2017

Luc Tuymans est considéré comme l’un des peintres les plus importants et les plus influents actifs aujourd’hui. Sa brève carrière de cinéaste, au début des années 1980, l’a conduit à intégrer de nouvelles techniques comme le recadrage, le cadrage, le gros plan et le séquencement dans ses peintures. Ces éléments restent essentiels à son œuvre. Tuymans se concentre sur la médiation et la translation d’images. Beaucoup de ses propres images apparaissent, dans des couleurs délavées, brouillées ou réduites, comme si elles étaient vues de loin ou camouflées d’une manière ou d’une autre. Ses tableaux sont souvent basés sur des photographies existantes ou sur des arrêts sur image tirés des médias, qu’il retravaille, rephotographie et finit pas altérer dans une mesure telle que l’original s’en trouve à peine reconnaissable (sinon par le titre de l’œuvre). Cette approche témoigne de cette croyance qu’a Tuymans que la représentation ne peut qu’être partielle et subjective, et que le sens doit être reconstitué – comme les souvenirs – à partir de fragments isolés.

Tuymans a créé pour La Biennale de Montréal quatre nouvelles œuvres, dont une série intitulée Doha. Les trois tableaux de Doha montrent les salles vides de la galerie Al Riwaq des musées du Qatar, poursuivant ainsi la représentation d’espaces vacants, une caractéristique récurrente de son travail (par exemple dans Gas Chamber, 1986, et The Green Room, 1994). Pour sa grande rétrospective de 2015, à Doha, Tuymans a fait peindre les murs des halls d’exposition en bleu, évoquant par là les galeries tamisées du musée d’art islamique voisin. On pourrait dire que ces espaces bleus et vides représentent l’intérêt de l’artiste pour le concept éphémère, insaisissable de prophétie – une idée éternelle ne pouvant être éradiquée, qui dort un certain temps avant de réapparaître plus tard dans un autre lieu – ainsi qu’une première tentative de transformation de cette idée en une image visuelle concrète.
—PP